COVID-19 Ceasefire Challenge

Défi de cessez-le-feu COVID-19

Plain text of the Challenge 

(le français suit)

Together we:

  • Applaud UN Secretary-General Guterres’s call for a global ceasefire to mitigate COVID-19 in conflict zones, including in Cameroon’s Anglophone regions;
  • Echo this ceasefire call, and emphasize that COVID-19 cases cannot be reduced while infrastructure is being attacked, populations are harmed and displaced, and medical and humanitarian aid cannot reach all parts of the North-West and South-West regions; and note that the rate of coronavirus infection in Cameroon is among the highest in Africa;
  • Implore all parties to put the people’s immediate health, lives and livelihoods ahead of military objectives; 
  • Challenge the warring parties in Cameroon’s Anglophone conflict to bravely and publicly declare a humanitarian ceasefire. 

1 – We challenge the government and military of the Republic of Cameroon to call a ceasefire in the two Anglophone regions.

The government of the Republic of Cameroon holds a special responsibility to protect its citizens under international law. Citizens cannot be protected from COVID-19 and other catastrophic health threats in an active war zone. There should be a ceasefire to:

  • protect human life, health workers, patients, health facilities, and ambulances
  • allow unfettered access of humanitarian aid to the North-West and South-West regions

2 – We challenge all non-state armed groups (NSAGs) in the two Anglophone regions to call a ceasefire.

Thank you to APLM-SOCADEF for already declaring and renewing a temporary ceasefire. All other non-state armed groups are challenged to declare a ceasefire as well, to protect citizens from COVID-19 and other catastrophic health threats in an active war zone, and: 

  • protect human life, health workers, patients, health facilities, and ambulances
  • allow unfettered access of humanitarian aid to the North-West and South-West regions

3 – We challenge the UN Security Council and UN Secretary-General, the African Union and Africa Centres for Disease Control and Prevention, the Commonwealth, and La Francophonie to:

  • use all instruments of power at their disposal to urge the Republic of Cameroon to call a COVID-19 ceasefire 
  • ensure that Cameroon’s Anglophone conflict is on the agenda of the forthcoming UN Security Council meeting and all UNOCA sessions before the UNSC

Doctor Denis Mukwege
Nobel Peace Prize 2018
Panzi Hospital and Foundation, Democratic Republic of the Congo and United States of America

Professor Muhammad Yunus
Nobel Peace Prize 2006
Founder of the Grameen Bank, People’s Republic of Bangladesh

The Honourable José Ramos-Horta
Nobel Peace Prize 1996
Former President of the Democratic Republic of Timor-Leste

The Honourable FW de Klerk
Nobel Peace Prize 1993
Former President of the Republic of South Africa

The Honourable Oscar Arias Sánchez
Nobel Peace Prize 1987
Former President of the Republic of Costa Rica

The Right Honourable Joe Clark
Former Prime Minister of Canada
Former Foreign Minister and Minister of Constitutional Affairs of Canada

The Honourable Ricardo Lagos
Former President of Chile

The Right Honourable Harriet Baldwin, Member of Parliament of the United Kingdom
Former United Kingdom Joint Minister of State at the Foreign and Commonwealth Office and the Department for International Development

The Right Honourable Andrew Mitchell, Member of Parliament of the United Kingdom
Former United Kingdom Secretary of State for International Development

US Ambassador (ret.) R. Niels Marquardt
Former United States of America Ambassador to the Republic of Cameroon

US Ambassador (ret.) John Yates
Former United States of America Ambassador to the Republic of Cameroon

US Ambassador (ret.) Harriet Isom 
Former United States of America Ambassador to the Republic of Cameroon

Doctor Simon Adams
Executive Director of The Global Centre for the Responsibility to Protect, United States of America

Ms. Ewelina U. Ochab
Co-Founder of the Coalition for Genocide Response, United Kingdom

International Council of Nurses
Swiss Confederation

Cameroonian names are intentionally withheld

Ensemble nous :

  • Apprécions l’appel d’António Guterres, Secrétaire Général des Nations unies, à un cessez-le-feu mondial pour atténuer les effets de la COVID-19 dans les zones de conflit, y compris dans les régions anglophones du Cameroun ;
  • Faisons écho à cet appel au cessez-le-feu, et souligne que les cas de COVID-19 ne peuvent être réduits alors que les infrastructures sont attaquées, les populations sont blessées et déplacées, et que l’aide médicale et humanitaire ne peut atteindre toutes les parties des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ; et notons que le taux d’infection par le coronavirus au Cameroun est parmi les plus élevés d’Afrique ;
  • Demandons à toutes les parties de faire passer la santé, la vie et les moyens de subsistance immédiats de la population devant les objectifs militaires ;
  • Mettons au défi les parties belligérantes du conflit anglophone du Cameroun de déclarer courageusement et publiquement un cessez-le-feu humanitaire.

1 – Nous mettons au défi le gouvernement et l’armée de la République du Cameroun d’appeler à un cessez-le-feu dans les deux régions anglophones.

Le gouvernement de la République du Cameroun a la responsabilité particulière de protéger ses citoyens en vertu du droit international. Les citoyens ne peuvent être protégés contre la COVID-19 et d’autres menaces sanitaires catastrophiques dans une zone de guerre active. Un cessez-le-feu devrait être instauré afin de :

  • protéger les vies humaines, les agents de la santé, les patients, les établissements de santé et les ambulances
  • permettre un accès sans entrave de l’aide humanitaire aux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest

2 – Nous mettons au défi tous les groupes armés non étatiques dans les régions anglophones d’appeler à un cessez-le-feu.

Merci à APLM-SOCADEF d’avoir déjà déclaré et renouvelé un cessez-le-feu temporaire. Tous les autres groupes armés non étatiques sont également mis au défi de déclarer un cessez-le-feu, de protéger les citoyens contre la COVID-19 et d’autres menaces sanitaires catastrophiques dans une zone de guerre active, et de :

  • protéger les vies humaines, les agents de la santé, les patients, les établissements de santé et les ambulances
  • permettre un accès sans entrave de l’aide humanitaire aux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest

3 – Nous mettons au défi le Conseil de sécurité des Nations unies et le Secrétaire général des Nations unies, l’Union africaine, les Centres africains pour le contrôle et la prévention des maladies, le Commonwealth, and La Francophonie de/d’ :

  • utiliser tous les instruments de pression à leur disposition pour exhorter la République du Cameroun à appeler à un cessez-le-feu COVID-19
  • veiller à ce que le conflit anglophone au Cameroun figure à l’ordre du jour de la prochaine réunion du Conseil de Sécurité des Nations Unies et de toutes sessions de l’ONUCA devant le CSNU

Docteur Denis Mukwege
Prix Nobel de la paix 2018
Hôpital et fondation Panzi, République démocratique du Congo et États-Unis

Professeur Muhammad Yunus
Prix Nobel de la paix 2006
Fondateur de la Grameen Bank, République populaire du Bangladesh

L’honorable José Ramos-Horta
Prix Nobel de la paix 1996
Ancien président de la République démocratique du Timor-Leste

L’honorable FW de Klerk
Prix Nobel de la paix 1993
Ancien président de la République d’Afrique du Sud

L’honorable Oscar Arias Sánchez
Prix Nobel de la paix 1987
Ancien président de la République du Costa Rica

Le très honorable Joe Clark
Ancien Premier ministre du Canada
Ancien ministre des affaires étrangères et ministre des affaires constitutionnelles du Canada

L’honorable Ricardo Lagos
Ancien président du Chili

Conseil international des infirmières
Confédération suisse

La très honorable Harriet Baldwin, membre du Parlement du Royaume-Uni
Ancienne ministre adjointe du Royaume-Uni au Foreign and Commonwealth Office et au ministère du développement international

Le très honorable Andrew Mitchell, membre du Parlement du Royaume-Uni
Ancien secrétaire d’État britannique au développement international

Ambassadeur des États-Unis (ret.) R. Niels Marquardt
Ancien ambassadeur des États-Unis en République du Cameroun

Ambassadeur des États-Unis (ret.) John Yates
Ancien ambassadeur des États-Unis en République du Cameroun

Ambassadeur des États-Unis (ret.) Harriet Isom 
Ancien ambassadeur des États-Unis en République du Cameroun

Docteur Simon Adams
Directeur exécutif du Global Centre for the Responsibility to Protect, États-Unis

Mme. Ewelina U. Ochab
Cofondatrice de la Coalition for Genocide Response, Royaume-Uni

Les noms camerounais sont intentionnellement retenus

PDF: ENGLISH VERSION|  VERSION FRANÇAISE


%d bloggers like this: